ACCUEIL   Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 10 novembre

Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 10 novembre

Nov 10, 2020
Classé sous:

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

PREMIÈRE DU CANADA À SOFIA, «PRODIGIEUX!» DIT MARTIN LAURENDEAU ET PLUS DONT LE TENNIS POPULAIRE COMME JAMAIS… EN NOVEMBRE 

Est-ce le tournoi de Sofia ou celui du… Canada à l’affiche de l’ATP, cette semaine?

La question devient absolument pertinente alors que Denis Shapovalov – 12e mondial – qui revient sur sa décision de finir sa saison à Vienne, et Félix Auger-Aliassime (21e) sont dans l’ordre classés favoris un et deux lors de ce rendez-vous de la catégorie 250 en cours en Bulgarie pour mettre fin au calendrier régulier avant les finales de Londres.

Bien sûr qu’il s’agit d’une première canadienne à l’international.

On a vu ça en double des Canadiens être un et deux à l’époque des Sébastien Lareau (en compagnie de l’Américain Alex O’Brien comme partenaire) et Daniel Nestor (avec le Bahamien (Mark Knowles), mais dans le cas actuel en simple, il s’agit d’une première au tennis canadien.

UN ENTRAÎNEUR EN FÉLICITE UN AUTRE

Il faut bien un entraîneur chevronné pour voir et pleinement apprécier les mérites d’un collègue et c’est exactement ce que fait Martin Laurendeau, celui qui a lancé et établi Shapo chez les pros, suite à l’annonce avec reconnaissance de Félix à l’effet qu’il cessait la collaboration avec Guillaume Marx.

Guillaume est de retour de Paris et donc en quarantaine.

Une phrase suffit pour qualifier l’implication de son adjoint lors des années comme capitaine en Coupe Davis.

«C’est prodigieux prendre un junior et l’amener 21e au monde à 20 ans», dit-il.

FÉLIX EN CHIFFRES…

5: le nombre de points de bris sauvés avec son partenaire Hubert Hurkacz pour remporter dimanche 6-7 (3), 7-6 (7) et 10-2 pour s’adjuger son premier titre ATP, cela en double, au Masters 1000 Paris-Bercy, devant les numéros un Mate Pavic et Bruno Soares.

6: le nombre de finales auparavant disputées toutes en simple, dont trois cette année.

174: le nombre de rangs gagnés au classement de double en bondissant de 251e à 77e.

2000: l’année du précédent titre québécois dans la spécialité en double sur la scène internationale.

Le succès avait été signé Sébastien Lareau – en compagnie et Daniel Nestor – pas n’importe où puisqu’il valait l’or au Canada lors des Jeux olympiques de Sydney il y a donc vingt ans.

AUSSI À SURVEILLER CETTE SEMAINE 

Alexis Galarneau dispute cette semaine le Challenger USTA de Cary, en Caroline du Nord.

Le Lavallois est le chef de file de l’équipe universitaire de l’État ce qui lui vaut un carton directement au tableau principal malgré sa 573e place ATP à cette présentation dotée de 52 000$ avec l’ancien top 10 Jack Sock sur les rangs sur place pour les points devenus rares.

Un défi de taille l’attend dès le départ face à Mackenzie McDonald, huitième tête de série et ex-57e mondial.

DÉJÀ GAGNANT       

Alexis Galarneau est sur une belle lancée.

En fin de semaine passée, il a remporté le tournoi Futures (15 000$) de Fayetteville, en Arkansas.

SAVIEZ-VOUS QUE?

Décédé en fin de semaine, Alex Trebek, l’animateur canadien du quiz «Jeopardy», né à Sudbury d’une mère francophone, était un grand passionné de tennis en plus du hockey?

Il a déjà acheté une maison juste pour l’utilisation du court de tennis!

COMME EN ÉTÉ… OU PRESQUE

Sûrement est-ce un record pour la deuxième semaine de novembre, tous les terrains extérieurs restent en opération au Centre national IGA de Tennis Canada.

Avec le redoux, la demande surpasse l’offre. Il manque de courts.

D’ailleurs l’as de la semaine et du mois va à toutes les municipalités ou organisations  qui ont réinstallé les filets pour poursuivre les activités-tennis, la nécessité de bouger étant plus que jamais nécessaire avec la Covid-19.