ACCUEIL   Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 18 juin

Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 18 juin

Juin 18, 2020
Classé sous:

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

QUEL CONFINEMENT?, TENNIS DE PLAGE ET ON COMPTE LES DODOS!

Quatre milles personnes entassées ce qui est beaucoup même dans un stade en plein air, de multiples accolades des joueurs, conférence de presse dans une salle bondée alors que ceux-ci se passent le micro l’un l’autre.

À voir les images de Belgrade, je vous assure qu’on est très, très loin du confinement et que dire de la distanciation sociale en fin de semaine au début de la série invitation Adria à huit joueurs organisée par le numéro un Novak Djokovic avec la participation de Dominic Thiem et Alexander Zverev, classés trois et sept et Grigor Dimitrov, 19e.

La Serbie s’est effectivement bien triée de la Covid-19 avec 285 morts et 18 756 cas avérés parmi une population de sept millions, mais le signe d’encouragement qu’il pourrait exister une fin, il est garanti certain en ce moment que notre bon docteur Horacio (Arruda) serait très content disons.

Toujours est-il que Djoko se défend d’aller trop vite. Il sert ses arguments étant également président de l’Association des joueurs.

«Quels sont les standards internationaux? Personne ne sait vraiment. Dans ces circonstances, chaque pays a une approche différente quant aux interdictions. Nous, les athlètes, on veut tous rependre», a-t-il commenté.

Mais encore il faut savoir à quelles conditions et plus important à quels risques de santé à payer pour recommencer.

Pour la première fois cette année, Djoko n’a pas gagné le tournoi comme à la Coupe ATP, au premier Grand Chelem à Melbourne ou Dubai pour une fiche parfaite de 18-0.

De fait, il ne s’est pas rendu à la finale après une défaite devant son compatriote Filip Krajinovic (32e) battu par Thiem en match de championnat.

BEAUCOUP D’ÉMOTIONS

Djoko était en larmes lorsqu’il a parlé au public dans le stade Novak.

«Ce n’est pas mon élimination qui me place dans cet état, mais tous les souvenirs d’enfance qui reviennent», a été son explication.

OUPS!

Prévue pour durer un mois, la série balkane s’arrêtera en Croatie et Bosnie ces deux prochaines fins de semaine. La santé publique a annulé l’étape finale au Monténégro.

FAUT-IL CROIRE À L’ABSENCE À NEW YORK

À la question à savoir si Djoko, détenteur de 17 titres Grand Chelem pourrait mettre à exécution la possibilité évoquée de s’absenter de l’Omnium américain à New York en raison des mesures trop strictes (un seul accompagnateur), permettez-moi les plus grands doutes.

L’ambition avouée de Djoko est de rejoindre et éventuellement dépasser Roger Federer (20 titres) et le temps, à 33 ans, file comme pour tout le mode.

À suivre…

DU TENNIS AU CHRONO…

Avec le tennis (ATP et WTA) qui prolonge l’attente alors que le golf de la PGA a déjà repris à huis clos et donc en toute sécurité, les événements non sanctionnés se multiplient en Europe.

Dimanche passé, c’était aussi le lancement de la série «Ultimate Tennis Showdown» en France, dans la région de Nice, malgré le titre.

L’invention de Patrick Mouratoglou, l’entraîneur de Serena Williams.

Stefanos Tsitsipas et David Goffin, 6e et 10e au monde, sont là. Félix Auger-Aliassime devait participer avant de se blesser (cheville) la semaine passée.

L’idée est novatrice. Le plus compliqué est de comprendre les règles avec un chrono (il y a quarts de 10 minutes), des surnoms aux joueurs et les cartes bonis.

Il ne faudrait pas non plus que le tennis devienne un sport de plage.

BON ANNIVERSAIRE

Bianca Andreescu a célébré ses 20 ans, mardi.

À SUIVRE…

Les autorités ont demandé au Gouvernement américain de tenir Flushing Meadow du 31 août au 13 septembre sans les spectateurs. L’idée est de garantir les recettes-télé, ce qui n’est pas rien non plus.

On parle de 60 millions de dollars US.

UN ENDROIT TOUT NEUF

Les travaux continuent d’aller très bon train sur les courts au Stade IGA accessibles au grand public.