ACCUEIL   Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 29 octobre

Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 29 octobre

Oct 29, 2020
Classé sous:

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

2020 «F-FI-FI N NI-NI POUR SHAPO, DJOKO ÉGALE LE RECORD ET AUTRES NOUVELLES DONT MARTINA ET SON «AMI» TRUMP

J’allais demander si quelqu’un pouvait transmettre à Denis Shapovalov le message  que l’année n’est pas terminée, mais ce n’est plus nécessaire.

Shapo a annoncé cette semaine qu’il ne sera pas au Masters de Paris-Bercy la semaine prochaine et que pour lui, 2020 est «f-fi-fi- n ni-ni»- comme dit ici.

Dommage!

Depuis son quart de finale au US Open, Shapo allait bien et de fait mieux que jamais.

Hormis son hoquet à Roland-Garros (défaite au 2e tour), il a aligné deux demi-finales à Rome et Saint-Pétersbourg.

Il cognait à la porte des finales ATP de Londres réservées aux huit premiers de l’année en s’installant notamment 10e.

Il aurait pu devenir le premier Canadien avec l’élite depuis Milos Raonic depuis 2014.

Mais deux défaites de suite au premier tour à Cologne (contre Gilles Simon qu’il avait vaincu à R.-G.) et à Vienne (face à l’obscur Jurij Rodionov) ont été de trop, le reléguant maintenant 12e.

On raconte que Denis n’est pas parfait physiquement après avoir joué sans cesse depuis New York.

La vérité est que là où il a définitivement plus mal est l’estime cédant d’entrée devant le 153e mondial 4-6 et 5-7 en se faisant briser son service à la fin de chaque set.

Mettons aussi son état sur le compte de la fatigue du combattant.

Déjà que c’est plus compliqué juste d’aller chercher une pinte de lait au dépanneur du coin de la rue comme on vit tous, imaginez toute l’énergie nécessaire pour voyager en sécurité à l’international.

Bien sûr qu’il existe des occasions à ne pas à rater, mais la bonne nouvelle est que Denis Shapovalov aura le temps de se reprendre à 21 aussi.

SAVIEZ QUE…

La victoire de Vasek Pospisil (81e) en ronde d’ouverture à Vienne en deux comptes de 7-5 s’avérait sa première devant Félix Auger-Aliassime en quatre confrontations devant son cadet de dix ans.

DJOKO NUMÉRO UN CONFIRMÉ

Qu’importe la suite, Novak Djokovic est maintenant assuré de terminer numéro un au monde un sixième année en carrière.

Il égale la marque de Pete Sampras.

PAS LE CHOIX D’UN AUTRE REPORT

Dans les conséquences directes du prolongement du défi sanitaire de 28 jours prolongés d’un autre mois supplémentaire tel qu’annoncé par le Premier ministre François Legault et son ministre de la santé Christian Dubé, deux amis du tennis, le tournoi 1000 pour l’élite à Québec (club Avantage) est de nouveau reporté.

Prévu pour commencer le 29, donc jeudi, il avait été déplacé en novembre, ce qui sera évidemment plus long comme délai en faisant entièrement confiance à Sam Aliassime, qui mène le dossier.

Parmi ceux qui savent et comprennent qu’il est essentiel de garder nos jeunes talents actifs, c’est bien Sam, qui a l’expérience. Son fils est… Félix.

TREMPLIN POUR LES JOUEURS D’ICI ET… D’AILLEURS

Gagnant au tournoi ATP d’Anvers en fin de semaine, le joueur français Ugo Humbert a transité par le Québec.

En 2018, il a gagné le tournoi Futures en salle de Gatineau avant de se rendre en finale du Challenger Banque Nationale à l’extérieur.

Le même été, il avait aussi fait la finale à Granby devant Vasek Pospisil.

En espérant revoir ces tournois après la pandémie, parce qu’ils permettent de découvrir plein de talents d’ici et d’ailleurs qui vont briller à l’international, sachez que mine de rien, Humbert est maintenant classé 32e au monde.

DES NOUVELLES D’EUGENIE ET FRANÇOISE 

Le nom d’Eugenie Bouchard est disparu de la liste des inscrites au tournoi W-80 000$ de Tyler, au Texas.

Il faut dire qu’elle s’était retirée la semaine passée au cours de son match de deuxième tour des qualifications à Macon, en Georgie, pour ce qui semblait s’avérer une blessure aux abdominaux.

Avec le peu de tournois et donc de la participation massive, les tableaux ne s’étirant pas comme des élastiques, Françoise Abanda a manqué les «qualifs» avec cinq filles devant elle chez les substituts.

UNE FINALISTE D’ICI

Dans les résultats de la semaine passée, il ne faut pas oublier la finale de Gabriela Dabrowski, d’Ottawa, (avec la Brésilienne Luisa Stefani) au tournoi d’Ostrava, en République tchèque.

NOMINATION

Ancien ministre à l’Environnement et à l’Immigration, David Heurtel devient le nouveau président du conseil d’administration du Réseau du sport étudiant au Québec incluant le tennis bien sûr.

Il avait été aussi un grand patron du Stade olympique avant la politique.

DU SAGUENAY À LA NCAA  

La pandémie n’a pas empêché Maxime Mareschal-Hay de joindre l’équipe de l’Université Cleveland State, en division 1, à la grande fierté des amateurs de tennis au Saguenay.

Le Quotidien lui a consacré un long reportage dans son édition de la fin de semaine.

Si le calendrier d’automne à la NCAA a été supprimé, le reste tient, ce qui n’est pas le cas partout.

Le programme de tennis (lire les entraînements) est maintenu alors qu’il a été abandonné pour la saison par de nombreuses autres institutions, dit-il à la journaliste Johanne Saint-Pierre, du Quotidien.

CE QU’ELLE A DIT

«Remettons ce pays où il était avant que l’homme orange ne vienne le détruire!»

– Martina Navratilova très mobilisée dans la campagne de Joe Biden ce temps-ci.