ACCUEIL   Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 8 janvier 2021

Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 8 janvier 2021

Jan 08, 2021
Classé sous:

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

FAUTE DE POUVOIR JOUER, JASONS TENNIS

Pour la deuxième fois en neuf mois, revoilà la pratique du tennis de nouveau arrêtée par l’électro-choc du Premier ministre François Legault, joueur de tennis, rappelons-le.

Il y a vraiment peu de complications de distanciation pour deux personnes sur une surface de jeu de 78 pieds (23,77 mètres) de longueur et 27 pieds (8,23 mètres) de largeur, mais c’est l’hiver et il faut un toit pour le tennis.

Et comme me le rappelle si bien Jean-Français Manibal, le sage directeur général de Tennis Québec, ce sont tous les sports ou loisirs qui se font à l’intérieur qui sont arrêtés – cela inclut le tennis en pause jusqu’au 9 février, la seule exception étant le programme sport-études qui reprendra le 18 et… le Canadien.

Dommage pour le grand public lorsque je pense à Eugène Lapierre, qui n’a eu aucun cas au Centre national (16 terrains), aussi ouvert au grand public, comme me le confirme l’entraîneur Martin Laurendeau et d’autres clubs couverts.

Le tennis l’hiver, c’est 25 clubs intérieurs et 188 courts au Québec.

Le premier confinement des centres était survenu le 15 mars.

Avec le golf, le tennis avait été le premier sport déconfiné par la Santé publique le 20 mai.

Restons positifs en espérant que le tennis sera encore chef de file de la reprise au plus tôt. Soyons prudent et bonne lecture.

NOUVELLES EN VRAC

QUESTION: Quelle sera la différence cette année entre les Internationaux d’Australie, le premier du Grand Chelem, décalés en février, et une compagnie aérienne pour des fins tellement utiles?

Le temps de laisser le temps d’y penser, allons-y d’un regroupement de nouvelles que vous auriez pu avoir manqué aux Fêtes qui l’ont  beaucoup moins été, on en conviendra, même si les résultats ne sont pas nécessairement là.

LA LÉGENDE N’Y SERA PAS

Toujours au sujet des Internationaux australiens décalés du 8 au 21 février, Roger Federer aura de la compagnie chez les absents.

Rod Laver a décidé qu’il ne fera pas le déplacement cette année pour des raisons de sécurité. La légende de 82 ans a gagné deux fois le Grand Chelem.

POUR AVOIR DES INFOS

Avant les Fêtes, Tennis Québec a tenu une rencontre avec ses licenciés (es) et leur entourage pour renseigner sur plein de sujets des opérations normales qui ne le sont plus.

Si vous n’avez pu vous joindre, le contenu est disponible sur YouTube.

NOS SNOWBIRDS SANS LES CANADIENS

considéré comme la Coupe Rogers sous les palmiers avec les snowbirds québécois et canadiens dans la région comme fidèles spectateurs, le tournoi ATP 250 de Delray Beach en cours cette semaine jusqu’à mercredi prochain ne l’est plus.

Très dur coup pour les organisateurs puisque Milos Raonic, qui aurait été le premier favori, et Vasek Pospisil se sont les deux retirés, préférant aller directement en Australie.

ÇA SENT LE RETOUR 

Après s’être entraînés au Centre national à Montréal pendant les Fêtes, nos universitaires aux États-Unis sont repartis vers leur institution respective.

Même si la pandémie a son mot à dire, la NCAA compte reprendre ses premières activités à des dates qui seront annoncées à la fin du mois.

C’EST PARTI POUR LEYLAH ANNIE

Leylah Annie Fernandez était, elle, en action cette semaine au tournoi d’Abu Dhabi, aux Émirats Arabes. Classée 88e, elle a fait deux rondes avant de s’incliner deux fois 4-6 devant la Slovène et 87e Tamara Zidansek.

TROIS TONNES

C’est ce qu’a donné Rafael Nadal en produits alimentaires pour les bébés au centre d’aide de sa Fondation.

DUO SHAPO-MILOS   

Dans les autres nouvelles de Melbourne, Denis Shapovalov (12e et Milos Raonic (14e) seront les deux joueurs en simple annoncés du Canada à la Coupe ATP à Melbourne du 1er au 5 février. Peter Polansky et Steven Diez compléteront la formation unifoliée.

MÊME VILLE, MAIS AUTRE TOURNOI POUR FÉLIX

Félix Auger-Aliassime (21e) sera aussi à Melbourne, mais ce sera pour disputer un tournoi ATP 250 disputé en parallèle. Pour le moment, il se situe 3e au classement des favoris coiffé par Stan Wawrinka (18e).

TRÈS BIEN DIT MADAME

«Il existe pire que faire 19 heures par jour dans un hôtel de luxe. Il faut cesser de se plaindre.»

– Alizée Cornet, 53e joueuse, à propos de la quarantaine imposée en Australie, dans un commentaire fait à L’Équipe.

RÉPONSE

C’est rien de moins que 18 avions que Tennis Australie a nolisés pour transporter joueuses et joueurs à Melbourne afin de disputer les Internationaux et les événements précédents. L’occupation a été fixée à 20% pour maximiser la sécurité sanitaire.