ACCUEIL   De l’Équipe du Québec aux plus grandes scènes du tennis : Les années juniors, une étape clé dans les succès de Félix et Leylah.

De l’Équipe du Québec aux plus grandes scènes du tennis : Les années juniors, une étape clé dans les succès de Félix et Leylah.

Sep 24, 2021

Crédit photos : Archives Tennis Québec

Extraordinaire! C’est le mot qui nous vient immédiatement en tête lorsque l’on pense aux parcours qu’ont connus Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime lors de l’édition 2021 des Internationaux de tennis des États-Unis, le fameux US Open. Leylah et Félix nous auront fait vivre des émotions hautes en couleur.

Pour la première fois dans l’histoire du tennis québécois, deux de nos athlètes (un homme et une femme) se sont retrouvés dans le carré d’as d’un des quatre tournois du Grand Chelem. Au lendemain du tournoi, Félix a grimpé de 4 échelons au classement ATP alors que Leylah a effectué un spectaculaire bond de 45 places au classement de la WTA. Ils se retrouvent donc 11e et 28e dans leur classement respectif.

Saviez-vous qu’avant d’être des vedettes tennistiques internationales, Félix et Leylah ont tous deux eu un parcours bien québécois?

Dès son plus jeune âge, Félix a été entraîné par son père – lui-même entraîneur de tennis. Il jouait et s’entraînait au Club TenniSport à Québec. Lorsque celui-ci a fermé ses portes, les Aliassime ont déménagé leurs pénates au Club Avantage Multi-Sports. En complémentarité à ses entraînements, Félix a fait partie de l’Équipe du Québec. Le but premier de ce programme de haute performance est de regrouper les meilleurs joueurs 10 et 12 ans et moins de la province afin de leur permettre de s’entraîner ensemble. Tennis Québec offre à ces jeunes un encadrement complet lors de ses camps d’entraînement, un suivi avec un préparateur physique, un préparateur mental ainsi qu’avec une nutritionniste. Mais n’entre pas qui veut dans l’équipe! Un camp de sélection est organisé chaque début de saison et Félix y a participé, année après année, comme plus d’une centaine de jeunes chaque fois. [NDLR Le camp de sélection pour la saison 2021-2022 aura lieu les 25 et 26 septembre prochain et environ 75 athlètes donneront le meilleur d’eux afin de se tailler une place au sein de l’équipe de cette année.] Félix a été membre des Équipes du Québec de 2007 à 2012. Tennis Québec, par le biais de ce programme, a donc aidé Félix dans son parcours de haute performance, ce qui l’a mené au Centre national d’entraînement de Tennis Canada, puis sur le circuit junior et professionnel.

Sensiblement pendant les mêmes années de développement junior de Félix, d’autres athlètes québécois suivaient un chemin similaire au sein de l’Équipe du Québec. Parmi ceux-ci, notons Alexis Galarneau, Nicaise Muamba, Dan Martin et Kamen Damov.

Félix en 2010, lors d’une pratique avec l’Équipe du Québec chez les 10 ans.

D’à peine 3 ans l’aînée de Leylah, Charlotte Robillard-Millette a également fait partie de l’Équipe du Québec. Par la suite, elle aura su se hisser sur la 4e marche du classement ITF junior en 2015! Nous pourrions également parler d’Eugenie Bouchard, elle aussi membre de l’Équipe du Québec dans sa jeunesse. Vous n’avez certainement pas oublié ses plus belles réussites, par exemple, sa victoire en simple chez les juniors à Wimbledon en 2012 ou encore les demi-finales de l’Open d’Australie, de Roland-Garros et la finale de Wimbledon, tout cela en 2014! Un peu plus jeune, elle avait également eu de superbes victoires, comme sa victoire en simple aux championnats canadiens en salle 18 ans et moins alors qu’elle n’était âgée que de 15 ans.

Leylah, pour sa part, aura fièrement fait partie de l’Équipe du Québec, chez les 10 et 12 ans et moins, de 2011 à 2014.

Lavalloise, elle a fait partie des programmes de Tennis Montréal Excellence, puis avec l’Académie Ménard et associés au Tennis 13 Fitness à Laval. Passionné de tennis, le père de Leylah est devenu son entraîneur, dans un premier temps au Québec et par la suite aux États-Unis.

Avant de partir pour la Floride, Leylah s’est illustrée sur la scène tennistique canadienne en remportant au Club de tennis Île des Sœurs, les championnats canadiens 16 ans et moins en salle à seulement 13 ans. Était-ce là un signe avant-coureur des superbes résultats qu’elle a obtenus récemment?

Leylah en 2012, lors des sélections de l’Équipe du Québec chez les 10 ans.

Tennis Québec se réjouit des récentes performances de Leylah et Félix. Bien qu’ils aient emprunté des parcours légèrement différents, nous avons été heureux de les compter dans les rangs des Équipes du Québec et nous sommes fiers du chemin qu’ils ont parcouru jusqu’ici et qui les mènera si près du sommet.

Nous espérons que ces deux remarquables athlètes québécois soient une grande inspiration pour nos jeunes d’aujourd’hui et de demain. Que nos athlètes, présents et futurs, sachent qu’ils peuvent croire que tout est possible. Leylah est un modèle pour les jeunes, car elle démontre à tous sa combativité et sa persévérance. L’avez-vous vu sourire pendant ses matchs? Le plaisir, valeur chère à Tennis Québec, est palpable chez elle, malgré les difficultés qui se dressent sur son chemin. La gentillesse qu’elle témoigne à tous est également une grande qualité qui la distingue. Félix n’est pas en reste et est également un modèle positif pour les jeunes. Son engagement social doit être souligné. Porte-parole de la tournée de tennis scolaire de Tennis Québec pendant plusieurs années, Félix, désireux d’avoir un impact positif allant au-delà des terrains de tennis, a décidé de s’engager pour aider les jeunes générations, notamment les plus défavorisées, en aidant des enfants au Togo, pays d’origine de son père.

Souhaitons que Leylah et Félix poursuivent leur lancée et gagnent toujours plus de matchs et, surtout, qu’ils gardent le plaisir qu’ils ont à jouer!