ACCUEIL   Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 24 juin

Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 24 juin

Juin 24, 2020
Classé sous:

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

LE TENNIS PLUS SÉCURITAIRE DE TOUTE LES ACTIVITÉS, LA… «DJOKOVID» ET REVOICI NOS FILLES EN ACTION

Voilà exactement le type de classement que l’on veut coiffer pendant la Covid-19.

Dans nos lectures de la fin juin, j’ai gardé ce texte mis en ligne par le site américain MLive, lequel a mené avec son journaliste Taylor DesOrrneau une très intéressante étude auprès de quatre spécialistes de la santé du Michigan. L’objectif de la mission était de classer 36 activités de tous les secteurs alors que le déconfinement est entrepris partout selon le niveau de risques.

Sports, voyages, soins médicaux, épiceries, gymnases, salons de coiffure et plus ont été passés sous la loupe incluant les bars.

Le concept était de coter sur l’échelle d’un à dix le niveau de risques en faisant ceci ou cela.

Le gagnant?

Vous inscrirez un «boguey» à votre carte de pointage lors de votre prochaine sortie sur un parcours parce ce que ce n’est le golf malgré la croyance générale.

Du point de vue du minimum de menace, le tennis partage la première place avec les commandes dans les restos pour manger là où c’est le plus sécuritaire: la maison.

C’est en raison de la distanciation avec tout l’espace sur un court (78 pieds et 27 ou 36 de large) selon le simple ou le double, le nombre limité de participants étant de deux ou quatre.

Le tennis devance d’autres sports dits solitaires comme le vélo et la marche en 2e place devant les librairies, les musées et le… golf qui concluent le top trois.

Le dentiste obtient une note de dangerosité de quatre sur dix devant les avions et les centres d’achats suivant avec les bars qui font dix sur dix.

Cela dit, prudence en incluant sur les courts.

«Tant qu’on n’aura pas découvert un vaccin, il faudra apprendre à vivre avec une stratégie de réduction des risques parce qu’on ne peut garder l’économie en pause pour toujours et les gens non plus», dit l’épidémiologiste Matthew Sim, du Beaumont Institute.

En bref, on continue de se laver nos mains comme insiste notre Horacio national.

DJOKO N’A CERTAINEMENT PAS AIDÉ SON SPORT

Un qui ne gagnera de points dans cette pandémie, c’est bien Novak Djokovic avec son Adria Tour, une série de tournois d’exhibition dans les pays balkans qu’il n’a pas le choix de cesser maintenant.

Alors que l’ATP espère repartir le 14 août à Washington, voilà que lui et Jelena, sa femme, sont testés positifs. Les enfants sont OK.

Ouf!

C’est pandémique comme score médical, les autres participants tels Grigor Dimitrov, Bernard Coric et Viktor Troicki sont aussi positifs avec des entraîneurs.

Dominic Thiem, Marin Cilic et Alexander Zverev n’ont pas eu le choix de se placer en quarantaine dans ce que L’Équipe appelle avec justesse «la conséquence de l’inconséquence».

Belle affaire!

Déjà en désaccord avec les règles sanitaires, dont celles de l’Omnium des USA au point de mettre publiquement sa participation en doute, Djokovic jouait très gros comme prometteur malgré les mesures relâchées en Serbie au début et en Croatie en fin de semaine où tout s’est écroulé avec la finale annulée.

Avec des foules jusqu’à 5000 aux matchs, des conférences de presse où on se passe le micro, et des accolades par le cou, il jouait carrément avec le feu.

Double faute!

On s’attend à davantage d’un numéro un au monde et président des joueurs que la… «djokovid»

EUGENIE ET LEYLAH EN ACTION

Au tour du tennis féminin de se lancer dans les événements préparatoires avec le tournoi en équipes Credit Bank One à Charleston, en Caroline du Sud.

Eugenie Bouchard et Leylah Annie Fernandez y passeront la Fête nationale, la durée étant de mardi à dimanche sur Tennis Channel.

Le calibre est quand même bien. Parmi les autres joueuses sur les rangs, on compte trois  titulaires Grand Chelem, soit Sofia Kenin (Melbourne en janvier), Sloane Stephens et Victoria Azarenka.

Quarante-huit est le nombre de points en jeu durant les six jours.

Eugenie a été repêchée par Équipe Paix menée par Bethanie Mattek Sands et Leylah a été retenue par Équipe Bonté avec Madison Keys à sa barre.

Gare aux filles, Le golf de la PGA a déclaré un premier cas positif pas très loin à Hilton Head, la semaine passée.

DÉJÀ 10 ANS QUE…

John Isner défaisait cette semaine (le 23) Nicolas Mahut dans un match historique à Wimbledon au compte incroyable de 70-68 au cinquième set.

Le match inhumain avait été un marathon extrême de 11h05. Le cinquième acte avait fait 8h11 à lui seul.