ACCUEIL   Nouvelles   Prix d’excellence 2018 : dévoilement des 15 lauréats

Prix d’excellence 2018 : dévoilement des 15 lauréats

Fév 25, 2019
Classé sous:

Tennis Québec désire aujourd’hui souligner les efforts et le travail acharné d’intervenants qui se sont illustrés au cours de l’année 2018 sur la scène tennistique québécoise. Ces 15 lauréats ont contribué, à leur façon, à l’essor du tennis à l’échelle provinciale, nationale et internationale. C’est donc avec plaisir que nous annonçons les récipiendaires des Prix d’excellence du tennis québécois 2018.

La dernière année a permis à Félix Auger-Aliassime de s’établir comme l’un des joueurs les plus prometteurs du Circuit de l’ATP. Il a conclu 2018 au 108e rang mondial, devenant du même coup le joueur de moins de 19 ans le mieux classé du monde. Le Québécois a notamment mis la main sur deux titres professionnels de la catégorie Challenger, l’emportant à Lyon, en France, et à Tachkent, en Ouzbékistan. Auger-Aliassime a également performé lors de grands rendez-vous, éliminant notamment le 18e joueur mondial, Lucas Pouille, à l’occasion du volet masculin de la Coupe Rogers, tenu à Toronto en août dernier. Le Québécois a vaincu durant l’année trois autres membres du Top 100 : Denis Istomin (87e), Vasek Pospisil (75e) et Hyeon Chung (23e). Cette dernière victoire face au Sud-Coréen a d’ailleurs permis à Auger-Aliassime d’atteindre pour la première fois de sa jeune carrière les quarts de finale d’un tournoi de l’ATP, à Chengdu en Chine. Difficile aussi de passer sous silence les événements survenus aux Internationaux des États-Unis. Le Canadien, qui participait alors à un premier tournoi majeur, après être passé par les qualifications, a été contraint à l’abandon en raison de problèmes de santé face à son très bon ami et compatriote Denis Shapovalov. Parions cependant qu’il aura la chance de se reprendre à Flushing Meadows dans les années à venir. Considérant tous ces faits saillants, Tennis Québec est fière de nommer Félix Auger-Aliassime Athlète par excellence pour l’année 2018.

Liste des lauréats

Athlète par excellence : Félix Auger-Aliassime, Montréal (Voir le texte explicatif ci-haut)

Crédit photo : Tennis Québec/Carl Lessard Photographe

Joueur junior par excellence : Taha Baadi, Laval

Taha Baadi succède à Félix Auger-Aliassime (2015) à titre de joueur junior par excellence sur la scène québécoise. Il s’agit d’un honneur amplement mérité pour l’athlète de 17 ans qui en était à sa première année chez les moins de 18 ans. Celui qui est devenu membre du Centre national d’entraînement de Tennis Canada à Montréal en 2017 s’est démarqué à plus d’une occasion l’an dernier, atteignant notamment les demi-finales de la Copa Mundial Campeche FMT (Grade 1) disputée au Mexique. Baadi, qui profite depuis quelques mois des conseils de Martin Laurendeau, entre autres, a frappé un grand coup en septembre dernier en remportant le tournoi U18 Canada World Ranking (Grade 2) à Montréal. En plus d’avoir démontré tout son talent lors de tournois en France (des demi-finales à l’Open d’Istres et à l’ITF junior de Cap d’Ail), le Lavallois a pris le deuxième rang en simple des derniers Championnats canadiens Rogers extérieurs chez les moins de 18 ans, qui avaient lieu à Mississauga en Ontario. Tous ces résultats ont permis au Québécois de terminer 2018 au 78e rang mondial chez les juniors.

Joueuse junior par excellence : Leylah Annie Fernandez, Laval

Leylah Annie Fernandez a fait parler d’elle plus souvent qu’à son tour en 2018. La joueuse présentement âgée de 16 ans a entamé son année en force en mettant la main sur le tournoi Grade A de Porto Alegre au Brésil. L’athlète en a rajouté de l’autre côté de l’Atlantique en atteignant les demi-finales du tournoi junior de Roland-Garros, en juin. Elle s’est aussi illustrée en sol québécois en participants aux quarts de finale en simple des Internationaux de tennis junior Banque Nationale de Repentigny. Peu de temps après, elle en a fait de même aux Internationaux juniors des États-Unis. Celle qui a terminé l’année au 14e rang chez les juniors a ajouté à son palmarès des participations à la phase finale de la Coupe Fed junior avec le Canada ainsi qu’au ITF Junior Masters, compétition regroupant les huit meilleurs joueurs et joueuses de moins de 18 ans du monde. Leylah Annie Fernandez a également attiré l’attention chez les professionnels, surprenant bien des observateurs en remportant le tournoi de préqualifications de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, avant d’atteindre la dernière ronde des qualifications du tournoi montréalais. Cette dernière a poursuivi à Québec en décrochant sa première victoire sur le Circuit de la WTA en septembre, face à sa compatriote Gabriela Dabrowski, dans le cadre de la Coupe Banque Nationale présentée par IGA.

Distinction Noa-Joly-Messier : Nicolas Ocana-Lavoie, Lorraine

Nicolas Ocana-Lavoie a démontré qu’il est possible pour un étudiant-athlète d’être performant sur les terrains tout en excellant sur les bancs d’école. Sur le plan tennistique, l’athlète de 17 ans est parvenu à obtenir son meilleur classement ITF chez les juniors à la toute fin de l’année 2018 en atteignant le 220e rang mondial. Le résident de Lorraine a notamment atteint les quarts de finale de la Copa Ind Palestina (Grade 2), au Chili, en octobre dernier. Ocana-Lavoie, qui s’entraîne à l’Académie Ménard et associés Tennis 13 Fitness, a aussi bien fait au Mexique en se classant dans le carré d’as de la Jalisco Junior Cup (Grade 4) en début d’année. Ocana-Lavoie a, en plus, participé au tournoi U18 Canada World Ranking (Grade 2), tenu à Montréal, où il s’est mis en évidence en participant à la demi-finale de la compétition. Celui-ci a aussi connu du succès lors des Championnats canadiens Rogers extérieurs chez les moins de 18 ans, tenus à Mississauga en septembre dernier, se classant au 3e rang en simple. Du côté académique, l’élève de 5e secondaire à l’Académie les Estacades, à Trois-Rivières, a excellé dans de nombreuses matières, récoltant au passage plusieurs notes au-dessus des 90 pour cent. Ocana-Lavoie succède ainsi à Tiffany Lagarde, qui avait reçu la Distinction Noa-Joly-Messier en 2015. En plus de son prix, le lauréat remporte une bourse de 250 dollars.

* Créée en 2008, La Distinction Noa-Joly-Messier récompense, annuellement, un ou une athlète junior qui s’est particulièrement démarqué(e), bien sûr par sa progression et ses résultats tennistiques, mais également par son rendement scolaire, son travail à l’entraînement, sa persévérance, sa détermination ainsi que son excellente attitude sur le terrain et à l’extérieur de celui-ci. À titre posthume, Noa Joly-Messier, qui a inspiré ce prix, était naturellement devenu le premier récipiendaire de cette distinction qui porte son nom, perpétuant ainsi sa mémoire.

Athlète vétéran (homme) par excellence : Olivier Borlée, Blainville

Olivier Borlée met la main sur cet honneur pour la troisième fois (2011, 2012, 2018). Le Blainvillois a connu une superbe année en étant couronné champion, à la fois en simple et en double, aux Championnats québécois ainsi qu’aux Championnats canadiens Steve Stevens pour vétérans. Borlée a réussi ce tour de force chez les 45 ans et plus. Ce dernier s’est aussi distingué dans le cadre de tournois ITF, s’imposant en simple à Mont-Tremblant et en double à Québec. Il a aussi démontré son talent chez les plus jeunes, l’emportant à l’occasion de trois tournois provinciaux chez les 30 et 35 ans et plus. À l’international, Borlée a représenté le Canada dans le cadre des Mondiaux par équipe chez les 45 ans et plus, qui ont eu lieu en octobre dernier.

Athlète vétéran (femme) par excellence : Caroline Frenette, Saint-Sauveur

Caroline Frenette a excellé sur les terrains de tennis en 2018. Celle qui évolue chez les 50 ans et plus a remporté une panoplie de tournois au cours de cette période. La joueuse de Saint-Sauveur a, dans un premier temps, été sacrée championne en simple tant à l’échelle provinciale que nationale. Elle a ajouté à sa récolte une victoire en double chez les 30 ans et plus aux Championnats québécois pour vétérans en compagnie de sa partenaire Céline Wauthier. L’athlète de Saint-Sauveur a aussi mis la main sur deux titres ITF au cours de l’été, l’emportant premièrement en simple à Mont-Tremblant en juin, et deuxièmement en double à Québec, en juillet.

Joueur s’étant le plus illustré dans les tournois ayant eu lieu au Québec, prix décerné par l’Association des vétérans de tennis du Québec : Christian Laurin, Trois-Rivières

L’Association des vétérans de tennis du Québec est fière de nommer Christian Laurin à titre de joueur s’étant le plus illustré dans les tournois ayant eu lieu au Québec. Celui qui évolue chez les 50 ans et plus a mis la main sur trois tournois provinciaux (Brossard, Laval et Saint-Lambert). Il a en plus remporté les Championnats québécois vétérans extérieurs, en simple et en double, dans sa catégorie d’âge, lesquels étaient disputés à Côte Saint-Luc à la fin du mois de juillet dernier. Laurin a ajouté à sa récolte un titre ITF en simple à Mont-Tremblant. Le Trifluvien s’est aussi illustré sur la scène nationale, toujours en simple, en remportant les Championnats de l’Est du Canada et en terminant au 3e rang des Championnats canadiens Steve Stevens pour vétérans chez les 50 ans et plus.

Athlète en fauteuil roulant par excellence, prix décerné par Parasports Québec : Jean-Paul Melo, Anjou (Montréal)

En 2018, Jean-Paul Melo a atteint le 76e rang mondial du classement de tennis en fauteuil roulant, un sommet en carrière. L’athlète a été très actif au cours de cette période, participant à plus de huit tournois ITF, tenus majoritairement au Canada et au Portugal, pays d’origine de Jean-Paul Melo. C’est d’ailleurs sous ces couleurs qu’il a disputé les qualifications européennes pour les Championnats du monde par équipe. Le joueur de 44 ans a ajouté à ses faits d’armes une participation aux Championnats canadiens Birmingham de tennis en fauteuil roulant. Ce dernier, en plus de performer sur les terrains, est très présent dans la collectivité, s’assurant de contribuer au développement de son sport.

Officiel par excellence : Claude Joly, Sainte-Thérèse

Claude Joly est nommé officiel par excellence pour la 6e fois (2009, 2011, 2012, 2013, 2014, 2018). Ce dernier succède à Édith Lemay, qui avait été lauréate en 2015. Les années se suivent et se ressemblent pour celui qui est toujours autant impliqué sur la scène tennistique québécoise et canadienne. En plus d’officier un grand nombre de tournois, le résident de Sainte-Thérèse est impliqué au sein de la Commission des officiels de Tennis Québec. Claude Joly est véritablement une référence lorsqu’il est question d’officiels de tennis à l’échelle provinciale et nationale.

Entraîneur de haute performance par excellence : Martin Laurendeau, Montréal

Martin Laurendeau a permis à Denis Shapovalov de faire une transition rapide et efficace chez les professionnels. En effet, le Québécois a aidé son protégé à escalader le classement à une vitesse folle, amenant le jeune Canadien jusqu’au 23e rang mondial en juin 2018. Une blessure au dos a, à ce moment, forcé l’entraîneur à se retirer de l’action. Cette blessure a coïncidé avec la fin de l’association entre les deux hommes. Depuis, l’entraîneur comptant plus de 30 ans d’expérience sur le circuit masculin prodigue trucs et conseils à l’élite de Tennis Canada. Il s’implique aussi dans la certification d’entraîneurs de niveaux 3 et 4. Il s’agit, au final, d’un honneur amplement mérité pour celui dont la réputation n’est plus à faire. Celui qui est reconnu, entre autres, pour son souci du détail, ses méthodes d’enseignement et ses grandes connaissances met ainsi la main sur cet honneur pour la troisième fois de sa carrière (2011, 2013, 2018).

Entraîneur de développement par excellence : Jean-Sébastien Lavoie, Québec

Jean-Sébastien Lavoie (entraîneur de niveau 2) est lauréat dans cette catégorie pour la première fois. L’entraîneur au programme de haute performance à l’Académie Hérisset Bordeleau au Club Avantage Multi-Sports de Québec succède à Robby Ménard, qui avait reçu cet honneur en 2015. Jean-Sébastien Lavoie n’en est pas à sa première récompense alors qu’il a reçu, au début de la dernière année, la Bourse Paul et Joyce Chapnick pour le développement des entraîneurs des 10 ans et moins, dans le cadre de la remise des Prix d’excellence de l’APT (Association des professionnels du tennis). Ses connaissances et compétences variées, mais surtout son engagement auprès des jeunes joueurs de la relève, font de lui un choix des plus logiques.

Tournoi international par excellence : Challenger Banque Nationale de Drummondville

Le Challenger Banque Nationale de Drummondville met la main sur cette reconnaissance pour la première fois de son existence. Le tournoi, qui en était seulement à sa quatrième édition en 2018, fait déjà sa place parmi les grands. L’événement, qui a accueilli l’an dernier plus de 5 000 spectateurs au Tennis intérieur René-Verrier, suscite un vif intérêt chez les amateurs de tennis. Avec plus de 48 loges vendues des mois à l’avance et des salles combles à répétition, le comité organisateur peut dire mission accomplie. Ce dernier, de par différentes initiatives, assure la réussite du tournoi depuis ses débuts. L’atmosphère durant le Challenger est d’ailleurs assurément l’un de ses points forts, notamment avec son spectacle de fin de tournoi unique en son genre (musique, chorégraphies et jeux de lumière). L’accueil de plus de 1 000 étudiants, et ce, gratuitement, contribue aussi à l’ambiance sur le site. Bref, l’organisation a su démontrer tout son professionnalisme, lequel se reflète évidemment dans le succès de l’événement.

Tournoi national par excellence : Championnats canadiens vétérans Steve Stevens

Avec plus de 500 joueurs âgés de 35 à 89 ans, le Championnat de tennis pour vétérans Steve Stevens est, en termes d’inscriptions, le tournoi canadien le plus important sanctionné par Tennis Canada. L’édition de Montréal est particulièrement appréciée des joueurs en raison de l’accueil qu’ils reçoivent dans les six clubs de tennis hôtes de la métropole (Club de Tennis Mont-Royal, Côte St-Luc, Hampstead, Hillside, Monkland et Woodland). Les meilleurs joueurs du pays y participent afin de remporter le championnat, mais aussi dans le but de se tailler une place aux Championnats mondiaux. Certes compétitif, cet événement en est aussi un de camaraderie comme en font foi les très courues activités sociales que sont le traditionnel B.B.Q. et le banquet des joueurs.

Tournoi provincial par excellence : Championnats québécois extérieurs 18 ans et moins à Waterloo

Waterloo, pour l’organisation de ses Championnats québécois extérieurs chez les 18 ans et moins, remporte les honneurs dans la catégorie Tournoi provincial par excellence. Il s’agit de la première reconnaissance du genre pour cette compétition, tenue du 8 au 17 juillet dernier sur le site enchanteur du Club de tennis François Godbout. Le tournoi s’est démarqué de plusieurs façons, à commencer par le très bel accueil réservé aux joueurs. Les services, tout au long du tournoi, ont aussi été à point, tant pour la nourriture servie que pour la qualité du cordage des raquettes, pour ne nommer que ces deux exemples. L’événement succède aux Finales TFIM, qui avaient été lauréates en 2015.

Commanditaire par excellence : Sports Experts

La Tournée Sports Experts, présentée par Tennis Québec en partenariat avec Banque Nationale, a fêté en 2018 ses 25 années d’existence. Jamais un projet de cette envergure ne serait possible sans l’aide et la participation de Sports Experts, qui est lié à la tournée depuis ses débuts au milieu des années 1990. Sports Experts, devenu commanditaire en titre de l’événement en 2001, permet depuis à la tournée de rejoindre des amateurs de tennis aux quatre coins de la province. C’est d’ailleurs plus de 2 200 participants qui ont pu fêter cet important chapitre de l’histoire de Tennis Québec en 2018. Sports Experts a, dans la foulée de ces succès, renouvelé son entente avec Tennis Québec jusqu’en 2021.