ACCUEIL   Tennis Canada News

Auger-Aliassime surprend Alcaraz, le Canada bat l’Espagne à la Coupe Davis

16 Sep 2022
Par: Tennis Canada

Une autre journée, une autre magnifique remontée d’Équipe Canada présentée par Sobeys.

Les Canadiens ont déjà un pied dans l’étape éliminatoire de la Coupe Davis après leur victoire de 2 à 1 contre l’Espagne au tournoi à la ronde, à Valence.

L’affrontement de vendredi a suivi un scénario similaire à celui de la victoire de 2-1 du Canada contre la Corée du Sud mardi, alors que les deux pays ont gagné chacun un duel de simple avant que les Canadiens ne comblent un déficit d’un bris à la troisième manche du double décisif pour signer le gain.  

Le triomphe improbable du Canada aurait été impossible sans une victoire surprise de Félix Auger-Aliassime aux dépens du nouveau numéro un mondial Carlos Alcaraz lors du deuxième duel de simple avant la remontée extraordinaire du Montréalais et de Vasek Pospisil en double.

Tout ce dont le Canada a besoin maintenant, c’est d’un bon résultat samedi contre la Serbie ou d’une défaite de l’Espagne contre la Corée du Sud dimanche pour se qualifier pour l’étape éliminatoire de la Coupe Davis en novembre, à Malaga, en Espagne.

Tout s’est joué lors du double décisif, qui a commencé moins d’une heure après la victoire d’Auger-Aliassime en simple. Ce revirement rapide l’a peut-être affecté au début du match, car il a concédé son service dès le premier jeu.  

Les Canadiens se sont ensuite ressaisis, mais ils ont été incapables de faire des percées sur le service des Espagnols, qui ont empoché la manche 6-4.

Sans se décourager, les Canadiens ont continué à mettre de la pression dans le deuxième acte, obtenant leur premier bris à 5-4 pour forcer la tenue d’une manche décisive.  

Tout semblait perdu lorsque les Espagnols ont ravi le service des Canadiens au milieu de la manche, puis étaient à deux points de la victoire à 5-3, 30-30, puis ont servi pour le match à 5-4. Les Canadiens ont toutefois refusé de baisser les bras et ont brisé Martinez alors qu’il tentait de conclure la rencontre.

Pospisil s’est alors illustré au service pour prendre les devants 6-5 et a ensuite mis beaucoup de pression pour faire vaciller les Espagnols. Comme ils l’ont fait tout au long du match, Auger-Aliassime et Pospisil ont joué leur meilleur tennis au moment le plus important, brisant Granollers pour signer le triomphe.

Menés 3-5, les Canadiens ont remporté les quatre derniers jeux du match et ont concrétisé leurs trois occasions de bris.  

La victoire en double concluait une journée magique à Valence qui avait vu Félix Auger-Aliassime surprendre Carlos Alcaraz pour garder les espoirs du Canada en vie après la défaite de Vasek Pospisil.  

Au cours d’une bataille de près de trois heures remplie d’échanges exténuants et de coups époustouflants, c’est le Canadien qui a maintenu le cap et s’est illustré dans les moments importants, réduisant au silence les partisans locaux en signant un gain de 6-7(3), 6-4 et 6-2.

Grâce à cette victoire, Auger-Aliassime se joint à une courte liste de Canadiens qui ont battu un numéro un mondial comprenant Daniel Nestor, qui a eu raison de Stefan Edberg en 1992 à la Coupe Davis, et Vasek Pospisil, qui avait vaincu Andy Murray en 2017.

Auger-Aliassime et Pospisil font maintenant équipe pour tenter de remporter la victoire en double contre Marcel Granollers et Pedro Martinez.

Après une décevante défaite contre le Sud-Coréen Soonwoo Kwon, Auger-Aliassime a retrouvé son meilleur niveau face au numéro un mondial, produisant presque deux fois plus de coups gagnants que de fautes directes, soit 39 contre 18, tandis qu’Alcaraz était à 21 dans chaque catégorie.

Le service a été la clé pour le Canadien, qui a réalisé 10 aces et a remporté 81 pour cent de ses premières balles. Il est également parvenu à repousser les sept balles de bris auxquelles il a fait face.

Dès le début, Auger-Aliassime a joué à un très haut niveau, exerçant une pression constante sur le service d’Alcaraz. Il a également frappé un superbe smash pour prendre les devants 3-1 au jeu décisif, mais l’Espagnol est immédiatement revenu à la charge en remportant six points consécutifs pour empocher la manche.

Alcaraz semblait alors parti sur une lancée lorsqu’il a obtenu une balle de bris, sa première du duel, à 3-2 du deuxième acte. Auger-Aliassime a toutefois réussi à l’effacer grâce à une volée liftée gagnante du coup droit.

Felix Auger-Aliassime leaps into the air while serving
Photo : Martin Sidorjak

À 4-4, le Canadien est passé à l’action. Alcaraz a concédé le premier bris et Auger-Aliassime a ensuite remporté son service pour forcer la tenue d’une manche décisive.

Il a poursuivi sur son élan en brisant le numéro un mondial dès le premier jeu du troisième acte. Le moment crucial de la manche est survenu alors qu’Auger-Aliassime servait à 2-1. Des fautes directes du Canadien ont donné deux balles de bris à l’Espagnol, mais un revers raté et un ace ont ramené la marque à égalité.

Auger-Aliassime a dû faire face à deux autres balles de bris, mais il a su relever le défi avec brio. Il a profité de la déception d’Alcaraz en creusant l’écart par deux bris.

Alors qu’il servait pour le match, Auger-Aliassime a encore une fois été confrontée à deux balles de bris, mais s’en est sorti grâce à un ace et à magnifique coup droit gagnant le long de la ligne avant de produire un service imparable pour conclure sur sa deuxième balle de match.

En termes de classement, il s’agit de la plus grande victoire de la carrière d’Auger-Aliassime, car c’est la première fois qu’il a raison d’un numéro un mondial.  

Il tentera de terminer la journée en beauté en unissant ses efforts à ceux de Pospisil pour le double décisif. Une victoire du Canada porterait sa fiche à 2-0 dans le groupe B, ce qui lui assurerait fort probablement une place à l’étape éliminatoire des Finales en novembre prochain, à Malaga.

Le Canada avait besoin de cette victoire d’Auger-Aliassime après que Vasek Pospisil se soit incliné en trois manches face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut lors du premier duel de simple.

Si Pospisil a remporté la manche initiale, la foule partisane a ensuite donné des ailes à l’Espagnol, qui s’est accroché et a été plus constant que son rival pour signer un gain de 3-6, 6-3 et 6-3.

Félix Auger-Aliassime doit donc gagner en simple et en double pour permettre au Canada de s’imposer.

Constant comme un métronome, Bautista Agut, qui ne possède pas la puissance de Pospisil, a toutefois réussi à commettre moins d’erreurs que son rival. Le Canadien a produit 31 coups gagnants, soit presque le triple de l’Espagnol (13), mais Bautista Agut a limité ses fautes directes à 13 comparativement à 33 pour Pospisil.

Contrairement à son premier match contre la Corée du Sud, Pospisil a bien servi, remportant son premier jeu à zéro et ne faisant face qu’à très peu d’opposition pendant la majeure partie de la manche initiale. Au milieu de la manche, la porte s’est entrouverte pour le Canadien qui, grâce à une série de solides retours, a pris l’avantage 0-40, puis a empoché le bris sur un smash.  

Servir pour la manche a été le premier défi auquel Pospisil a fait face, car il a commis une double faute et a été mené 15-40. Cependant, Bautista Agut a raté des coups de débordement sur ses deux balles de bris, ce qui a permis au Canada de se sortir du pétrin et de gagner la manche.

Bautista Agut s’est toutefois rapidement ressaisi au deuxième acte et a saisi sa chance pour briser le Canadien dès le deuxième jeu.

Photo : Martin Sidorjak

Pospisil a bien tenté de mettre de la pression sur le service de son adversaire, mais n’a pas été en mesure de se forger une balle de bris et les deux joueurs se sont dirigés vers une manche décisive.

Le Canadien a fait appel au physiothérapeute tôt dans la manche, et est passé bien près de renverser la situation lorsqu’il a obtenu une balle de bris au quatrième jeu. Il a cependant raté un revers et a payé le prix au jeu suivant lorsque Bautista Agut a ravi son service pour prendre les devants 3-2.

Même s’il a tout tenté contre l’Espagnol, Pospisil n’a pu répondre à la constance de Bautista Agut, qui a marqué un autre bris alors que le Canadien servait pour prolonger le match.

Samedi, le Canada se mesurera à la Serbie à compter de 16 h (10 h, heure de l’Est). Il aura alors la chance d’assurer sa place à l’étape éliminatoire de novembre.