ACCUEIL   Nouvelles   Félix maintenant 3e dans l’histoire du circuit Challenger de l’ATP

Félix maintenant 3e dans l’histoire du circuit Challenger de l’ATP

Oct 16, 2018
Classé sous:

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

Si Félix Auger-Aliassime avait omis de s’inscrire — ce qui explique qu’il ait dû se soumettre aux qualifications —, sachez qu’il n’a pas oublié l’essentiel, soit comment gagner.

Grâce à son triomphe de samedi au Challenger de Tachkent, en Ouzbékistan, pour son deuxième trophée cette année et le quatrième de sa très jeune carrière, Félix occupe maintenant le 3e rang des joueurs les plus titrés chez les 19 ans et moins dans l’histoire des Challengers derrière Richard Gasquet (7) et Tomas Berdych (5).

Il se joint à Mario Ancic, Hyeon Chung et Guillermo Coria avec ses quatre succès et on n’a pas fini de compter.

Félix n’a que 18 ans et deux mois.

Il élimine le favori local 

Sans rien enlever à la valeur du match de championnat qu’il a survolé 6-3 et 6-2 en 77 minutes devant le Polonais Kamil Majchrraz, 178e mondial, Félix (128e) avait pris l’option sur les grands honneurs dès les quarts de finale est sortant la deuxième tête de série Denis Istomin en des pointages de 7-6 (4) et 6-3.

Sans être du groupe de 25 premiers comme Lucas Pouille et Chung que FAA a éliminés depuis la Coupe Rogers, Istomin représentait néanmoins un très solide rival ayant gagné les épreuves d’Almaty et de Chicago et fait la finale à Kitzbuhel à ses cinq derniers tournois.

Un autre élément ajoutant au mérite de Félix est qu’Istomin, 32 ans, était le grand favori de la foule, car il habite à Tachkent, où il a gagné en 2001 et en 2015 en plus d’être le chef de file du pays à la Coupe Davis.

Félix s’est montré très efficace avec 80 % au service, mais il a aussi été très alerte dans les moments opportuns capitalisant trois fois en quatre situations de bris.

Tout compté, Félix a enlevé sept matchs durant sa semaine qui n’avait pourtant pas très bien commencé, car il avait été poussé à trois manches au tour d’entrée des préliminaires.

Une autre marque personnelle 

Avec les 90 points amassés, Félix cogne plus fort que jamais à la porte du Top 100 et la 109e place qu’il occupe aujourd’hui représente un autre sommet personnel.

En jouant en Chine et au Kazakhstan avant l’Ouzbékistan, Félix a beaucoup voyagé depuis la Coupe Davis à la mi-septembre et ce n’est pas terminé.

Il ne rentrera pas au pays pour y disputer cette semaine le Challenger Banque Nationale de Calgary, une nouveauté au calendrier de Tennis Canada.

Montrant une belle force de caractère, Félix a refait ses valises après son succès et a pris la direction de la Belgique afin d’aller sur le grand circuit tenter sa chance aux qualifications de l’Open européen, à Anvers.

La semaine suivante, ce sera destination Vienne, son carton d’invitation au tableau principal lui ayant été offert par les promoteurs.

La période est particulièrement intéressante à suivre. Félix n’est plus qu’à quelques points d’une place automatique au tableau principal des Internationaux d’Australie de 2019 et n’a que neuf points à défendre d’ici la fin de l’année.

L’écart est plus large concernant Milan et la finale « nouvelle génération », mais on ne sait jamais.