ACCUEIL   MISE À JOUR COVID-19 – DÉCEPTION ET SOULAGEMENT POUR LES ADEPTES DU TENNIS AU QUÉBEC

MISE À JOUR COVID-19 – DÉCEPTION ET SOULAGEMENT POUR LES ADEPTES DU TENNIS AU QUÉBEC

Mar 04, 2021

MISE À JOUR COVID-19 – DÉCEPTION ET SOULAGEMENT POUR LES ADEPTES DU TENNIS AU QUÉBEC (English version available below)

Montréal, le 4 mars 2021 – Tennis Québec a accueilli de façon mitigée la dernière annonce faite par le gouvernement du Québec quant à la prochaine étape du déconfinement progressif à travers la province. La Fédération est bien sûr ravie que plusieurs régions passeront en zone orange à compter du 8 mars prochain, permettant ainsi à de nombreux adeptes du tennis de recommencer la pratique libre au sein des installations intérieures de leur région. Tennis Québec demeure toutefois très déçue et cache mal son incompréhension devant le refus des autorités de permettre la pratique récréative en simple et les cours privés en zone rouge, soit dans la grande majorité des installations québécoises.

Les commentaires de M. Legault relatifs à la publication d’un plan la semaine prochaine devant annoncer les étapes et l’échéancier pour le retour de la pratique sportive au Québec suscite une mince lueur d’espoir. Toutefois, pour Tennis Québec, qui reste dans l’ignorance quant au fin détail de la stratégie gouvernementale, l’approche préconisée représente de nouveaux délais qui priveront injustement des milliers d’adeptes de bénéficier des bienfaits psychologiques et physiques que procure la pratique de ce sport des plus sécuritaires. Qui plus est, cette décision ne manquera pas de causer un tort encore plus important, et pourtant évitable, à l’industrie du tennis dans la province.

La Fédération se doit donc d’exprimer, encore une fois, sa déception devant une telle approche gouvernementale arbitraire. En effet, le choix des activités permises, telles le patinage et la natation, et celles interdites ne semble guère être basé sur le niveau de risque représenté par les activités en question ou même une logique compréhensible et donc défendable.

En dépit de ce nouveau revers, toute l’équipe de Tennis Québec se tient à la disposition des autorités afin d’assurer un retour rapide du tennis à travers toute la province.

Pratique en zone orange

La pratique libre du tennis en duo ou à quatre (pour les personnes résidant à la même adresse seulement), ainsi que les cours privés seront permis pour les personnes se trouvant en zone orange, soit les régions suivantes :

 

    • Abitibi-Témiscamingue
    • Bas-Saint-Laurent
    • Capitale-Nationale
    • Chaudière-Appalaches
    • Côte-Nord
    • Estrie
    • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
    • Mauricie-et-Centre-du-Québec
    • Nord-du-Québec
    • Outaouais
    • Saguenay – Lac-Saint-Jean
  • La pratique du tennis demeure toutefois malheureusement interdite pour les personnes habitant dans la grande région métropolitaine maintenue en zone rouge :

 

  • Lanaudière
  • Laurentides
  • Laval
  • Montérégie
  • Montréal

L’équipe de Tennis Québec

 


 

COVID-19 UPDATE – DISAPPOINTMENT AND RELIEF FOR TENNIS PLAYERS ACROSS THE PROVINCE

Montreal, March 4th, 2021 – Tennis Québec reacted with mixed feelings to the latest announcement made yesterday by the Quebec Government regarding the next step in the progressive deconfinement across the province. The Federation is, of course, delighted that several regions will be downgraded to orange zones as of March 8th, allowing many enthusiasts to resume the practice of tennis in the indoor facilities in their region. However, Tennis Québec remains very disappointed and cannot hide its incomprehension in the face of the authorities’ refusal to allow recreational singles and private lessons in red zones, which represents the vast majority of facilities in Quebec.

Mr. Legault’s comments regarding the publication of a plan next week that will map the steps and timeline for the return of sports in Quebec does offer a small glimmer of hope. Yet, Tennis Québec remains in the dark regarding the details of the government’s strategy and the approach advocated represents new delays that will unfairly deprive thousands of tennis players of the psychological and physical benefits reaped through the safe practice of the sport. Moreover, this decision will cause even greater, yet preventable, damage to the province’s tennis industry.

The Federation must therefore express, once again, its disappointment at such an arbitrary governmental approach. The choice of permitted activities, such as skating and swimming, and prohibited ones hardly seems based on the level of risk represented by the activities in question or even on an understandable and therefore defendable logic.

Despite this new setback, the entire Tennis Québec team remains at the disposal of the authorities to ensure a prompt return of tennis throughout the province.

Practice in orange zones

The practice of tennis in pairs or foursomes (solely for people residing at the same address), as well as private lessons will be permitted for everyone in orange zones, i. e. in the following regions:

 

    • Abitibi-Témiscamingue
    • Bas-Saint-Laurent
    • Capitale-Nationale
    • Chaudière-Appalaches
    • Côte-Nord
    • Estrie
    • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
    • Mauricie-et-Centre-du-Québec
    • Nord-du-Québec
    • Outaouais
    • Saguenay – Lac-Saint-Jean

 

The practice of tennis unfortunately remains banned for people residing in the greater metropolitan region, which will remain, which will continue to be classified as a red zone:

 

  • Lanaudière
  • Laurentides
  • Laval
  • Montérégie
  • Montréal

The Tennis Québec team