ACCUEIL   Tennis Québec pleure le décès de Claude Joly

Tennis Québec pleure le décès de Claude Joly

Sep 23, 2020
Classé sous:

C’est avec une immense tristesse que Tennis Québec a appris le décès de Claude Joly, un officiel de longue date, qui est mort subitement mardi. Son décès n’est pas lié à la pandémie.

Claude était actif dans le milieu du tennis depuis plus de 20 ans en tant qu’officiel, superviseur de tournois et tout le reste. Il était passionné par ce sport, consacrant d’innombrables heures aux tournois à longueur d’année. Aucune tâche n’était trop insignifiante pour Claude, qu’il s’agisse de courir pour apporter des serviettes sur le terrain pendant un match ou de veiller à ce que les besoins de chacun soient satisfaits. Il faisait tout avec le sourire, parce que pour lui, s’investir dans le tennis à tous les niveaux était un véritable privilège.

« Claude a été une ressource incroyable pour Tennis Canada et pour Tennis Québec. Il était libre à tout moment de la journée pour répondre aux questions sur l’arbitrage, les règlements, les tournois et bien plus encore. Il était généreux de son temps et a beaucoup contribué à la collectivité. Il était un précieux membre de la famille de Tennis Québec et il nous manquera beaucoup », mentionnait Jean-François Manibal, directeur général de Tennis Québec.

Une des contributions de Claude a été la création du Prix Noa-Joly-Messier, du nom de son fils décédé. Depuis 2008, ce prix est remis annuellement à un athlète junior qui s’est non seulement distingué par ses progrès et ses résultats au tennis, mais aussi par ses résultats scolaires, ses efforts acharnés à l’entraînement, sa persévérance, sa détermination ainsi que son attitude sur le terrain et à l’extérieur des courts.

« Nous avons perdu un excellent officiel, un ami et un coéquipier. Quand on pense au tennis au Québec et au Canada, on ne peut s’empêcher de penser à Claude Joly. C’était un homme au grand cœur, connu de presque tout le monde de la grande famille du tennis, des joueurs et entraîneurs aux officiels et organisateurs de tournois. Sa contribution au sport qu’il aimait tant ne sera pas oubliée et il nous manquera beaucoup », mentionnait Richard Quirion, directeur de tournois à Tennis Canada.

Cet été, pendant la pause de la saison de tennis, il a également joué un rôle clé dans le Défi du Nord, un circuit de tournois créé pour permettre aux joueurs locaux de continuer à disputer des matchs de compétition. Claude savait qu’il était crucial pour nos joueurs et nos officiels de rester connectés au tennis.

« Claude était le cœur de notre programme d’arbitrage au Québec. Son dévouement inlassable envers le tennis au Canada a été apprécié par tous ceux qui l’ont rencontré. C’était un bon ami et c’est là une grande perte. Il nous manquera terriblement », commentait Anne Bees, gestionnaire des officiels à Tennis Canada.

En cette période difficile, nos pensées vont à la famille et aux amis de Claude.