ACCUEIL   Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 26 août 2021

Chronique Bris d’égalité par Mario Brisebois – 26 août 2021

Août 26, 2021

Collaboration spéciale de Mario Brisebois

INFOS PRÉ-INTERNATIONAUX DES ÉTATS-UNIS ET PLUS

Attendez-vous à entendre beaucoup parler de Grand Chelem au cours de la prochaine quinzaine à New York avec Novak Djokovic qui arrive avec les titres de Melbourne, Roland-Garros et Wimbledon dans son sac de raquettes.

La précédente réalisation du genre signée Rod Laver remonte en 1969 quand même.

Voici un bref cours 101 sur des informations à connaître avant les Internationaux des États-Unis sans Roger Federer (cinq titres américains) et Rafael Nadal (quatre).

Le champion en titre Dominic Thiem est aussi sur le carreau.

Une autre absence est celle en dernière heure de Serena Williams, six fois championne. Reviendra-t-elle sur un court à l’approche de ses 40 ans dans un mois?

Djoko n’est pas le seul en feu. Ashleigh Barty arrive avec cinq trophées WTA cette année et des points dans les cinq chiffres en tête de la WTA.

Alexander Zverev, médaillé d’or à Tokyo et gagnant à Cincinnati, de même que Daniil Medvedev, titulaire à Toronto, possèdent la forme.

Stefanos Tsitsipas est évidemment capable d’attirer l’attention  autrement qu’avec ses propos sur le vaccin. Pas fort!

Deux fois championne, Naomi Osaka reste fragile, mais gare à la nouvelle numéro deux Aryna Sabalenka si seulement elle peut mieux contenir ses émotions que lors de sa demi-finale à Montréal, le talent ne mentant pas.

Ö CANADA! 

Il faudra voir au tirage vendredi, mais le nom de Milos Raonic apparaît toujours sur la liste des inscrits avec Denis Shapovalov, quart de finaliste dans la Grosse Pomme l’an dernier et membre du carré d’as à Wimbledon le mois passé. Félix Auger-Aliassime et Vasek Pospisil sont aussi sur les rangs.

Milos a disputé un seul  match depuis Miami en mars.

Bianca Andreescu, Leylah-Annie Fernandez et Gabriela Dabrowski (en double) ont leur place sécurisée au tableau principal.

On pousse fort ensemble pour Rebecca Marino, qui vient de gagner son premier match des qualifications.

$$$

Enlevez aux riches pour redonner aux moins nantis est ce que fait le US Open enlevant 500 000$ au premier chèque des titulaires et 250 000$ aux finalistes.

En passant, les grands honneurs valent 2,5 millions, cette année.

Les coupures serviront à hausser les chèques des quatre premiers tours de 23%. Le bond va jusqu’à 66% lors des qualifications.

DES NOUVELLES DE FRANÇOISE 

Françoise Abanda est passée par Chicago en début de semaine.

Elle a gagné son match d’entrée d’un rendez-vous 250 devant la 65e mondiale Danka Dovinic avant de s’incliner devant la 7e favorite Kristina Mladenovic. Sa précédente victoire a un tableau principal WTA remontait à la Coupe de Québec en 2018.

SAVIEZ-VOUS QUE?

Le terme Grand Chelem a été récupéré par plusieurs sports, mais le premier à le transposer au sport a été Allison Danzig, auteur et journaliste de tennis au New York Times, en 1938 en écrivant sur les exploits de Don Budge, le premier à  s’adjuger les quatre tournois.

LA SUITE…

En plus des deux grands Omniums ATP et WTA, la commandite de la Banque Nationale, c’est aussi le support aux tournois Challenger en province.

«Des nouvelles vont survenir bientôt», assure Eugène Lapierre.

CITATION

La différence avec le Big Three» et le autres, c’est qu’ils sont bons tous les jours», de dire Gilles Simon à L’Équipe.

BOXE ET TENNIS VONT DE PAIR

Le stade IGA et le court central Philippe-Chatrier, à Roland-Garros, ajoutent à leur offre sportive.

Samedi soir, le court Rogers passe à la boxe avec la présentation d’un gala du groupe GYM d’Yvon Michel mettant en vedette Kim Clavel lors de la finale.

La boxe à Roland-Garros aura lieu le 10 septembre et sera en fait une préparation pour les Jeux olympiques de Paris en 2024, le célèbre endroit ayant été retenu pour le tennis bien sûr et le tournoi de boxe ayant l’avantage de posséder un toit rétractable.