ACCUEIL   Nouvelles   Club de la médaille d’or : Marie-Lee Grégoire récompensée

Club de la médaille d’or : Marie-Lee Grégoire récompensée

Oct 01, 2019
Classé sous:

Le Club de la médaille d’or procédait au lancement de sa nouvelle saison lundi, à la Brasserie Molson Coors de Montréal. Au cours de cet événement de type 5@7, la joueuse de tennis Marie-Lee Grégoire (Tennis intérieur René-Verrier) a reçu une bourse de 1 000 $, en plus de se faire offrir la médaille officielle du club.

Âgée de seulement 13 ans, Grégoire fait déjà tourner les têtes sur les circuits provincial et national de tennis. Étudiante en sport-études au Collège Saint-Bernard, elle est reconnue pour sa constance et son calme sur le terrain. En août dernier, elle s’est distinguée aux Championnats canadiens Rogers extérieurs chez les 14 ans et moins en terminant au quatrième rang.

La principale intéressée était, bien sûr, tout sourire lors de la remise : « Cette bourse m’aidera à prendre plus de cours privés pour m’améliorer davantage. Ça me donne beaucoup de confiance », a dit Marie-Lee, qui rêve de jouer en double dans un Grand Chelem ou encore à la Coupe Rogers de Montréal, avec Bianca Andreescu. « Je ne pensais pas qu’une Canadienne pouvait se rendre aussi loin. J’aimerais faire mieux encore un jour! C’est vraiment un modèle. J’ai déjà joué en double avec elle dans un camp national. »

Une nouvelle présidente pour le Club

Plus tôt dans la journée, l’Olympienne et ancienne escrimeuse Sandra Sassine a été élue présidente au cours de l’Assemblée générale annuelle du Club de la médaille d’or. En 52 ans d’histoire, c’est la première fois que l’organisme sera présidé par une athlète, une ancienne boursière et une intronisée au Temple de la renommée du Club.

« C’est vraiment une journée très spéciale. Ça fait chaud au cœur de voir que j’ai l’appui des membres du CA, des gouverneurs et du Club de la médaille d’or. J’entame cette aventure de leadership avec beaucoup d’énergie. C’est la preuve que le Club a eu un impact pour une petite fille de Chibougamau qui, en 1995, a fait 800 kilomètres pour venir chercher sa bourse à Montréal et qui a par la suite voulu redonner à cette communauté », a commenté Sandra Sassine.

Ce vent de changement se présente également sous d’autres formes. Le Club entreprend un virage différent et entre dans une nouvelle ère où il s’imposera de plus en plus à titre de chambre de commerce du sport.

« Le Club de la médaille d’or, c’est une opportunité inouïe pour les différents acteurs du sport québécois de se réunir, de collaborer et de réseauter sur une base régulière, d’autant plus que les sommes amassées par nos événements permettent de bonifier notre programme de bourses aux athlètes émergents. Au cours des prochains mois, nous mettrons en oeuvre différentes initiatives qui permettront de multiplier les collaborations entre les acteurs-clés de l’industrie sportive québécoise », a indiqué Samuel Ouellette, directeur général du Club.

Communiqué

Crédit photo : Pierre Paradis